Philosophie de la robotique sociale/ Philosophy of social robotics

Speaker: Dominique Lestel

Date: November 12th, 2013

Time: 14:00

Place: room 102, Faculty of Science Bldg. 7, Hongo Campus, The University of Tokyo

La robotique sociale est constituée par l’ensemble des robots quasi-autonomes
qui évoluent dans des espaces sociaux. On y trouve les robots humanoïdes
(comme Gemini) et les robots animalisés (comme les aibots de Sony), ainsi que
certaines entités dans les mondes numériques. Cette technologie soulève de
très nombreux problèmes philosophiques. Quelques-uns des plus intéressants
sont ontologiques : ces robots sont-ils déjà des personnes ou restent-ils
désespérément des machines et a-t-on des devoirs moraux ou éthiques vis-à-vis
d’eux ? La littérature philosophique sur le sujet est cependant truffée de
raisonnements bizarres, minée par les hypothèses gratuites, et brouillée par
la morale des familles tout en baignant dans une grande pauvreté imaginative.
Penser un phénomène comme celui de la robotique sociale requiert de forger de
nouvelles formes de raisonnements et d’adopter une audace conceptuelle à la
hauteur de ce qui se passe – l’émergence d’une technologie qui change ce que
signifie être humain et être vivant.

Social robotics refers to free ranging quasi autonomous robots in social
settings. Humanoid robots (like Gemini), animalized robots (like Sony’s aibot)
and some entities in digital worlds belong to that set. Such a technology
raises numerous philosophical problems. Some of the most interesting ones are
ontological problems: are some of these robots already persons or are they
still “mere” machines and do we have moral or ethical duties toward them?
Philosophical literature on that topic is nevertheless filled up with odd forms
of reasoning, weakened by free hypothesis, and scrambled by right-minded
morality. It is also embedded in a very poor imagination. Yet, to think a
phenomenon like social robotics requires to deal with new forms of reasoning
and to adopt an ad hoc conceptual boldness to understand what is at stake: to
make sense from now on what it means to be a human and what is means to be
alive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *